Histoire de la FCDÉ

«À travers l’histoire, la langue orale a exprimé l’émotion, enflammé les esprits, inspiré la foi et provoqué l’imaginaire, la fascination du pouvoir des mots est peut-être le plus grand héritage a avoir survécu aux siècles passés.»
– Tom Lawson, fondateur de la Fédération canadienne des débats étudiants

En 1967, Tom Lawson, enseignant de Port-Hope en Ontario, a réuni des élèves de sa province pour participer à un tournoi de débats. Dans les années qui ont suivi, de plus en plus de débatteurs de tout le pays se sont joints à ce tournoi et, en 1972, l’événement devient pour la première fois un tournoi canadien. C’est le début de la Fédération canadienne de débats étudiants, organisme qui a évolué au cours de décennies et est devenu significatif à travers le Canada dans le développement du débat et dans l’appui aux écoles secondaires.

Le principal événement tenu par la Fédération canadienne de débats étudiants est le Séminaire national de débats étudiants, issu du tournoi de Tom Lawson et qui au fil des ans est devenu une activité d’initiation à l’art du débat. Cette activité d’une durée d’une semaine qui se tient annuellement dans un province différente et comprend différents styles de débats dans les deux langues officielles est aussi l’occasion d’un échange culturel pour les jeunes Canadiens. Ce séminaire est aussi tenu en même temps que la sélection des membres d’une équipe nationale de débats.

Alors que le Séminaire national continue d’être la pierre angulaire de la mission de la FCDÉ, une entente tripartite est intervenue en 2003 entre Upper Canada College, FCDÉ et monsieur Willis McLeese, entente qui permet une expansion de l’organisme. La création de la Fondation McLeese permet l’accès à des ressources financières pour appuyer des projets qui permettent le développement de la pratique du débat à travers le pays. Cet appui financier a permet aussi la création d’un poste responsable exécutif dont le travail consiste à supporter Upper Canada College et la FCDÉ dans le développement du débat.

Avec l’appui de notre marraine, la Très Honorable Michaëlle Jean, Gouverneure générale du Canada, la FCDÉ est fière de poursuivre la tradition de la pratique du débat par les nouvelles générations des jeunes Canadiens.